1er mai : Loose for Life

1er mai : Loose for Life
Liège
Thématique(s) de l'article :
Comme chaque année, écolo j Liège était présente place Saint-Paul. Le 1er mai est un jour de lutte, c'est pourquoi écolo j Liège a décidé de dénoncer la politique du gouvernement actuel !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jobs, Jobs, Jobs ! Après vouloir fliquer les chômeurs, voilà que notre gouvernement s’en va-t’en guerre contre les malades. Disons-le tout de suite, ils sont plus simples à atteindre comme ils bougent moins que certains oiseaux nichant dans des îles paradisiaques ! Mais de quoi parle-t-on ? L’idée est simple, si vous êtes malade longue durée et bien arrêtez. L’idée germait il y a déjà quelques années dans le ministère de la santé de Maggie De Block, les malades coutent cher, ou pour être plus précis, ils ne rapportent rien. C’est donc sur des considérations économiques qu’il fut décidé que pour renflouer les caisses de l’état, il fallait surveiller ces malades. Leurs imposer des contrôles et pourquoi pas à termes supprimer les allocations ou encourager au licenciement. Il est connu qu’un bon rétablissement rime avec pression accrue. C’est donc au mois d’avril que l’on apprenait que désormais les mutualités allaient être « incitées » à encourager la réintégration au travail. Mais quel mal y-a-t-il à cela ? N’est-ce pas une bonne chose que de s’épanouir au travail ? Voir ses collègues autour d’un café ? Certes l’épanouissement au travail est une bonne chose mais ne parie-t-on pas ici sur le mauvais cheval ?

Alors que l’on parle d’une augmentation du nombre de malade longue durée ces dernières décennies, d’allongement de carrière (car oui vous êtes autant en forme à 60 ans qu’à 25 c’est économiquement prouvé), que des concepts tel que le burn-out et le bore-out on fait leur apparition dans les maladies liées au travail ces mêmes dernières décennies, le problème ne serait-il pas le travail lui-même ? Et si cela était le travail qui nous rendait malade ?

Vouloir remettre les gens au travail lorsque celui-ci n’a pas de sens, vouloir remettre les gens au travail alors que ceux-ci n’en ont pas la force. Cela ne risque-t-il pas de nous couter encore plus cher qu’à l’heure actuel ? Les gens ne tombent pas malade par envie. Il est nécessaire de revoir notre mode travail, il est nécessaire de revoir notre mode répartition du temps de travail. Il possible de travailler longtemps, mais il n’est pas possible de le faire au même rythme toutes sa vie. C’est en revoyant notre mode de fonctionnement que les gens tomberont moins malade car un cadre de travail plus sain engendre des gens plus sains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus d'infos :

1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life 1er mai : Loose for Life
Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques