Big (Clean) Pang ZadHaren | Retour

Big (Clean) Pang ZadHaren | Retour
Dans le cadre des Worlds’cleanup Day, les militant.e.s anti-prison de Haren ont organisé une grosse journée de mobilisation ! Heureusement pour la lutte, il ne s’agissait pas que d’un beau nettoyage citoyen…

Les membres d'écolo j Bruxelles sont sensibles au sujet du milieu carcéral, plusieurs militant.e.s d'écolo j Bruxelles ont décidé de reprendre en main le GT prison qui n’était plus actif depuis 2012. La régionale bruxelloise a fait un travail préalable au BigClean de la ZAD afin de lutter contre le système carcéral et non pas pour apprendre ce système.

Les jeunesses politiques étaient invitées à donner leur position par rapport au système carcéral et le projet de maxi-prison à Haren. Seules le Comac et écolo j étaient présentes et ce sont accordées sur le non-sens environnemental, démocratique et éthique de cette prison et du système carcéral belge.

À la fin du débat, les militant.e.s ont ramassé à coup de brouettes, bras et détermination l’ensemble des déchets qui occupaient l’espace. 2h30 de nettoyage intense pour y récupérer 4m³ de déchets. Que cela soit des pare-chocs au télévision en passant par des tuyaux de 3m en amiante, l'espace naturel de Haren subit régulièrement des décharges illégales de divers matériaux. En effet, en périphérie bruxelloise, cette commune est souvent délaissée sur différents plans : mobilité, sécurité, … Mais aussi au niveau de la propreté.

Après le nettoyage, un temps était prévu pour la réflexion : une mise en contexte de la lutte avec des zadistes afin de mieux comprendre les rouages du projet de Haren en particulier. Ensuite, une assemblée générale était organisée afin d’agir concrètement pour contrer ce projet de maxi-prison, le programme est bien rempli.

Cette journée de mobilisation s'est terminée avec un repas fait par les Gastrosophes 100% récup’, plusieurs concerts et une ambiance du feu de dieu. Nos militant.e.s écologistes se sont avoué.e.s vaincu.e.s avant le levé du jour ! Tou.te.s en ressortent avec des envies de réinvestissement encore plus important contre ce projet insensé.

Les bons plans découverts lors de cette journée :

Si tu n’as pas su faire partie de la petite centaine de personnes présentes ce samedi, on te donne rendez-vous ce mercredi 19 septembre à 9h30 pour montrer à la Justice que l'expulsion du 20 août était illégale. Et si vous êtes plutôt ambiance festive, les Ginguettes du parc vendront la Keelbier se samedi au Cinquentenaire dans le cadre de la Nuit des bières solidaires.

Étant donné que les raisons de cette lutte restent obscures pour un bon nombre de citoyen.ne.s, en voici les explications :

ENVIRONNEMENT :

  • Le terrain du Keelbeek abrite aujourd'hui un écosystème d'une grande biodiversité qui disparaîtra à jamais

  • Ce sont en outre 19 hectares de terres arables qui seront détruits, à l'heure où la Région de Bruxelles-Capitale, dans le cadre de sa politique GoodFood, ambitionne de devenir autonome pour 30% de sa nourriture d'ici 2030 (aujourd'hui : moins de 2% !)

SOCIAL :

  • Prétendant lutter contre la surpopulation carcérale, le gouvernement ne propose qu'une solution : construire toujours plus de prisons

  • Or des alternatives existent : dans les années 80, la Finlande a fermé ses prisons pour adopter d'autres méthodes (prévention, peines de substitution) ; son taux de récidive actuel est de ~20%, contre + de 50% pour la Belgique ! L'exemple de la Finlande est aujourd'hui suivi par d'autres, comme les Pays-Bas.

DÉMOCRATIE :

  • Ce projet a été décidé dans le huis-clos du Conseil des Ministres, sans consultation de la population

  • Cette prison coûtera 3 milliards d'euros sur 25 ans, qui ne pourront dès lors être investis dans la prévention et la réinsertion

  • Malgré plusieurs demandes de la Cour des Comptes, le contrat passé entre l’État et le consortium Cafasso n'a toujours pas été rendu transparent

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques