ENSEIGNEMENT | Écoles plurielles

pictoDossiersLe projet d’ouverture de deux écoles secondaires à pédagogies actives dans le nord-ouest de Bruxelles est avant tout un projet collectif. Il est né de la rencontre entre deux communes en demande d’écoles secondaires de qualité, Molenbeek-Saint-Jean et Berchem-Sainte-Agathe, de la Fédération Wallonie-Bruxelles poursuivant le même objectif et d’une ASBL d’enseignants, L’École Ensemble. L’ULB a vite rejoint le projet afin de favoriser les passerelles entre le secondaire et le monde universitaire.

Ceux-ci ont fondé un pouvoir organisateur innovant et mixte, le POP (Pouvoir Organisateur Pluriel) et se sont affiliés au CPEONS, le réseau officiel neutre subventionné. Ceci implique que les deux écoles sont gratuites et accessibles à tous.

Le projet pédagogique des deux écoles est basé sur trois priorités :

Le projet est basé sur les pédagogies actives

L’élève y est épanoui parce qu’il est acteur, qu’il construit son apprentissage et lui donne du sens. L’activité scolaire doit faire sens pour l’élève. Il veut également donner aux élèves la possibilité de comprendre la société et ses principes démocratiques que ce soit par l’intermédiaire des cours ou de l’organisation générale des écoles (présence de conseils pour permettre aux élèves de participer activement à la construction et à l’amélioration de leur école). Ces pédagogies sont axées sur le développement personnel de chaque élève selon ses qualités et son individualité, les évaluations y sont continues et jamais stigmatisantes.

Le projet veut montrer que la mixité sociale est un réel moteur d’apprentissage et d’épanouissement

C’est pour cette raison que les deux bâtiments se trouvent dans des quartiers qui présentent une mixité sociale. L’école secondaire plurielle maritime se situera avenue Jean Dubrucq, à la frontière de Jette et l’école secondaire plurielle Karreveld se situera chaussée de Gand, à la frontière de Berchem-Sainte-Agathe.

Le projet veut créer des liens

Créer des liens avec les parents, les écoles primaires, les associations des communes.

Julie Moens (L’École Ensemble)