Faire pousser des champignons chez soi, c’est possible !

Et oui, faire pousser ses propres champignons, c’est tout à fait possible. Attention, ne te fais pas trop d’illusions, tous les champignons ne se prêtent pas à une culture « domestique » ; pour les bolets, morilles ou autres truffes, il faudra continuer les balades en forêts ou payer le prix (souvent fort) pour s’en procurer. Nous nous contenterons ici de faire pousser des pleurotes et c’est déjà pas mal !

Bien-sûr, tu pourrais acheter un kit tout fait (voir article sur Permafunghi), mais ce serait trop facile. Alors avec un peu d’application, un peu de patience et pour un prix tout à fait raisonnable, tu peux confectionner ton propre kit champi.

Voici le matériel dont tu auras besoin et le mode opératoire :

  • bouteille en plastique
  • bocal en verre
  • couteau
  • carton
  • pulvérisateur
  • un peu d’eau
  • pleurotes fraîches
  • paille
  • filtre à café
  • alcool désinfectant
  • marc de café
  • four à micro-ondes

Comment faire ?

1ère étape : la propagation de culture

Avant tout, il faut bien se laver les mains et même les désinfecter avec de l’alcool (ou un gel hydro-alcoolique). Ensuite, il faut placer le carton, coupé en petits morceaux, dans un bocal avec un peu d’eau et mettre le tout au four à micro-ondes. Pendant ce temps, il faut faire quelques trous dans le couvercle du bocal. Quand le carton est passé au micro-ondes (pour tuer les éventuelles bactéries), il faut égoutter le carton et ensuite faire un « sandwich » dans le bocal en alternant un morceau de carton, un morceau de pleurote (les pleurotes auront été coupés avec un couteau désinfecté). Tu peux alors refermer le bocal, en insérant un morceau de filtre à café entre le bocal et son couvercle. Le tout doit rester relativement humide, c’est pour cela que tu dois vaporiser régulièrement le filtre à café.

2ème étape : l’inoculation

Mélanger du marc de café et de la paille pour que cela devienne homogène. Placer les cartons ensemencés dans une bouteille en plastique ; pour plus de facilité, la bouteille aura été coupée en deux et une fois que la préparation aura été mise dans la partie inférieure de la bouteille, la partie supérieure peut simplement être redisposée dessus. Il faut aussi faire quelques trous sur le côté de la bouteille pour laisser respirer le mycélium. Petite parenthèse, le mycélium ce sont les filaments blancs du champignon qui recouvrent, à cette étape, les bouts de carton et qui devraient venir coloniser l’ensemble du mélange marc de café/paille.

3ème étape : l’incubation

Il ne faut rien faire, si ce n’est attendre deux ou trois semaines. En principe, le mycélium devrait coloniser le substrat… De nouveau, veille seulement à ce que le nouveau mélange reste bien humide (éventuellement, vaporise un peu d’eau).

4ème étape : la fructification

Il faudra alors agrandir les trous pour laisser sortir les pleurotes, tu peux aussi soulever un peu la partie supérieure de la bouteille pour que les pleurotes puissent sortir par le haut. Attention pas de lumière directe et vaporisation quotidienne ! Au bout de deux semaines, les pleurotes devraient avoir poussé et être prêts à être cuisinés…

Tu n’as rien compris ?! Ce n’est pas grave, voici un excellent tuto qui te permettra d’y voir plus clair.

Et n’hésite pas à nous envoyer une photo de ta culture !

Salima Barris