Impression 3D : Une réalité à mon imagination

Impression 3D : Une réalité à mon imagination
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
L'impression 3D est une technologie récente qui tend à  se démocratiser. Elle permet à  tout un chacun de réaliser chez soi, sur base d'une représentation informatique, une idée ou un concept et de le matérialiser physiquement.

Les origines

Au cours des dernières années, s’est développé un mode de fabrication alternatif pour la réalisation de prototypes et de pièces de petite série. A l’heure où le numérique prend une place de plus en plus importante, la réalisation de maquettes architecturales, de modèles de présentation et de prototypes de test étaient encore réalisés manuellement et les coûts d’exécution étaient exorbitants. Dans certains centres de recherche est alors apparue une nouvelle technologie, dite de l’impression 3D ou additive manufacturing. Comme leur nom l’indique, ces machines permettent de réaliser des structures en trois dimensions. A partir d’une représentation sur ordinateur, l’imprimante réalise couche par couche l’addition et la solidification de matière, permettant ainsi de construire petit à petit le volume.

Dans l’industrie…

Une idée peut donc être rapidement matérialisée. Un utilisateur peut désormais avoir son produit entre les mains et en modifier les contours et fonctionnalités avant de réaliser un nouveau prototype. La facilité de réalisation fait de cette technologie un plus pour les inventeurs, architectes, artistes et PME pour le développement de nouveaux produits, avec des économies de temps, mais aussi de coût et de matériaux, générant de nouveaux emplois dans un secteur parallèle et non concurrent au mode de fabrication traditionnel - plus souvent utilisé pour les productions à grande échelle. D’abord hésitante, la technique est maintenant au point pour un certain nombre d’applications et utilise une grande variété de matériaux : plâtre, résine, métal, etc.

… et pour le quidam !

Aujourd’hui, on voit apparaitre sur le marché des imprimantes pour les particuliers. Limitées dans leurs applications, définies pour un seul type de matériaux, ne permettant la réalisation que de pièces de dimension réduite et restreintes par la quantité de matière utilisable. Mais le grand avantage de cette technologie est qu’elle est basée sur la conception 3D et l’utilisation de fichiers de dessin. De ce fait, de nombreux sites de partage ont vu le jour. Les utilisateurs s’y échangent des fichiers, se conseillent sur les logiciels adaptés, inventent, conçoivent et améliorent leurs idées et produits.

Cet article a été rédigé par Benoît Hoyoux pour JUMP, le magazine d’écolo j (Édition n°14 - Connexions Citoyennes )

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques