Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
Aujourd’hui 8 mars, des millions de femmes et de membres des communautés LGBTQI sont dans les rues, manifestent, font grève et perturbent le patriarcat systémique dans tous les coins du monde en reconnaissance de la Journée internationale des droits des femmes.

Démasculinisons les rues!

La visibilité et représentation des femmes et des personnes non masculines en politique tant en Belgique qu’à travers l’Europe restent faibles. Pour continuer à lutter contre cette problématique nous devons promouvoir des échanges dans des espaces autonomes et sûrs pour discuter de la façon dont nous pouvons démasculiniser les structures, les organisations et sociétés dans lesquelles nous vivons.

L’autonomisation des femmes et des personnes non masculines, et la mise en place de plate-formes solidaires sont nécessaires pour contester les conséquences de vivre et de travailler dans un système patriarcal oppressif.

Nous encourageons à montrer une vague de solidarité en faveur de l'égalité des droits et de la liberté de choix, contre les discours patriarcaux, homophobes et transphobes à travers le monde. Nous encourageons tout le monde, mais en particulier les femmes et les personnes non masculines à élever leur voix à l'appel mondial pour l'égalité des droits en participant aux marches, campagnes ou grèves qui ont lieu partout dans le monde. Élevons nos voix, faisons du bruit pour nos droits !

À cette occasion, et tous les jours, nous:

Disons NON - à tout type de violence contre les femmes cisgenre*, les transgenres, les personnes aux genres fluides et les personnes intersexes ! Nous demandons à la Belgique de faire des efforts plus importants en la matière, à travers une mise en oeuvre efficace du nouveau plan d’action national de lutte contre toute forme de violence basée sur les genres. Nous demandons l’introduction des mesures concrètes pour protéger les femmes, les personnes transgenres, les personnes aux genres fluides et les personnes intersexes, qui sont les victimes de violence basée sur leurs identités des genres et leurs expressions de genre.

Disons NON -  à tous ceux qui prétendent contrôler nos corps et qui violent nos espaces personnels ! L'intégrité corporelle est un droit humain, et chaque individu doit être en mesure de décider librement ce qu'il veut faire de son corps. Nous défendons l'accès à un avortement sûr, légal et gratuit, à la santé sexuelle et aux droits en matière de procréation, et appelons à la fin de la stérilisation forcée des personnes transgenres et des mutilations génitales forcées sur les jeunes filles et les personnes intersexes.

Disons NON - À un système qui considère le travail des femmes et des personnes non masculines comme valant moins que celui de leurs homologues masculins ! Les droits des femmes sont des droits humains, et nous soutenons toutes les femmes courageuses et les personnes non masculines qui vont aujourd'hui, dans leurs espaces de travail, faire grève contre les écarts salariaux injustes et illégitimes.

Disons NON - Aux politiciens militaristes, égocentriques et sexistes, qui utilisent leur soif de pouvoir contre la démocratie et la protection de l'environnement ! Les femmes souffrent le plus du changement climatique et des conflits armés. Nous continuons à lutter pour la solidarité entre les nations, la paix et les frontières ouvertes pour ceux dont la vie, les droits et libertés fondamentales sont menacés.

Disons NON - À la sous-représentation des femmes en politique et au manque d'accès à des postes représentatifs ! Convaincus de la nécessité pour les femmes et les personnes non masculines, d'avoir des espaces sûrs pour échanger, élaborer des stratégies et s'autonomiser, nous combattrons dans nos sociétés et au sein de notre organisation pour des structures, des processus et des événements féministes et solidaires visant l'autonomisation et l'autodétermination de chacun. Et de briser le patriarcat.

En ces temps troubles pour les femmes et les droits des communautés LGBTQI, nous serons aux côtés de nos sœurs contre le désespoir, la politique régressive et toutes les formes d'oppression sur les libertés et les droits des individus, peu importe leur sexe.

Nos vies ! Nos corps ! Nos choix ! Nos décisions !

Nous voulons la vie, NOS vies !

Avec la participation du groupe FYEG “Démasculinisation de la Politique”

 

*Femmes cisgenre est un terme pour désigner les femmes qui s'identifient avec le genre/sexe attribué à la naissance. L'utilisation de ce terme inclut les femmes transgenres.

* Voir la position genre écolo j

Article précédent Article suivant
Partager l'article