L'art et la culture comme lien social

L'art et la culture comme lien social
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
“Oui, je m’obstine. Quand je vois une brèche... je mets mon clin d’œil dedans... à chaque fois qu’on me condamne je reconnais les trucs... Je considère que c’est pas de la dégradation....il y a un vrai problème. Il n’y a plus d’espace d’expression dans les espaces publics. Où est l’individu là-dedans ? Il existe ? Il y a une systématisation des prunes et je suis pas d’accord. C’est débile. Peindre dans la rue c’est créer du lien social, c’est ça la culture. Mon chat, il parle à tout le monde.” Inrocks - Interview de Mr. Chat (22/09/2016)

1. Re-définition de la culture, de l’art et du lien social

Les mots « culture », « art » et « lien social » sont régulièrement utilisés par les politiciens. Ils finissent par en perdre leurs sens, servant de concepts « valise », voire « fourre-tout ». Nous souhaitons leur redonner leur essence et que cesse la novlangue.

  • écolo j propose que les mots « culture », « art » et « lien social » soient clairement définis inclusivement et positionnés lorsqu’ils sont utilisés dans le discours politique.

2. Lieux

Repenser la scénographie

Repenser la scénographie (en l'appliquant à la totalité de l'espace public) des lieux existants dédiés à la culture afin de mettre en avant la fonction de rencontre (entre artistes, spectateurs, promoteurs, etc.).

  • écolo j soutient la nécessité que les lieux culturels existants (musées, galeries d'art, opéras, centres culturels, etc.) soient ouverts à tou.te.s, sans distinction (âge, classe sociale, origine,...). Ils doivent être organisés afin de promouvoir la rencontre entre les gens venant de tous  milieux.

  • Les locaux disponibles dans ces lieux doivent pouvoir être occupés au maximum afin de rentabiliser leur financement par le citoyen et de permettre à tou.te.s l'accès à des locaux adaptés.

  • écolo j propose que les lieux culturels existants permettent à tou.te.s les citoyen.ne.s (y compris les artistes en tout genre) de s'exprimer en leur sein, sans cloisonnement de fonctions. Pour cela, certains espaces pourraient être optimisés (halls, WC, greniers, parterres, cours, etc.).

  • L'art doit pouvoir interpeller et susciter l'intérêt de tou.te.s et ne pas véhiculer des clichés préétablis.

Soutien à des collectifs d'artistes/coopératives dans des lieux peu utilisés

  • écolo j propose de permettre de réaffecter et/ou de réutiliser des lieux et espaces publics à l’abandon ou peu utilisés appartenant à la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’en faire des espaces dédiés à la création. Ceux-ci seront gérés par des coopératives ou collectifs sans obligation pour les artistes d'en faire partie. Ces coopératives/collectifs seraient liés par convention à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces lieux permettraient aux artistes collaborateurs de travailler dans un cadre propice, de bénéficier d’un partage de matériel, d’utiliser des outils professionnels, en échange d’une rétribution ou contribution à la vie communautaire, notamment en étant ouverts à l'ensemble des citoyens.

  • écolo j propose que ces lieux collectifs soient également une fenêtre directement ouverte sur le travail des artistes permettant au public de découvrir et de s'essayer au processus de création, l’art « à la source » et l’exposition d’œuvres achevées ou en cours de construction. Le travail de l’artiste serait ainsi facilité et accessible.

Valoriser des espaces publics et privés au potentiel artistique

Nous proposons que certains lieux publics et/ou privés préalablement sélectionnés par la ville, les pouvoirs décisionnels et les artistes eux-mêmes (tels des façades de bâtiments, places publiques, trottoirs, cul-de-sac, etc.) soient valorisés comme espace d’art.

  • écolo j propose que les artistes qui le souhaitent aient la possibilité de créer des œuvres et d’exprimer leur art sur ces lieux préalablement définis et facilement accessibles à tous.

3. Financement

Financer musées urbains, projets de quartier et maisons de jeunes

  • écolo j propose que soient multipliés les projets entre des institutions plus importantes et des groupes locaux, à l’échelle du quartier (maisons de jeunes, contrats de quartiers, contrats de quartiers durables, etc.).

  • écolo j en appelle également au juste financement des institutions culturelles, avec pour Bruxelles un refinancement des institutions biculturelles par le gouvernement fédéral.

Encourager la promotion de nouveaux artistes locaux/nationaux

  • écolo j propose que des subventions soient accordées aux entités de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour promouvoir de nouveaux artistes locaux/nationaux.

Favoriser l'accessibilité à toute forme d'art

  • écolo j propose de favoriser des alternatives permettant à tou.te.s d’avoir accès, pour des prix démocratiques, à l’art sous toutes ses formes (artothèques, locations de salles de concert, etc.).

Réduire les frais de fonctionnement energétique

  • écolo j soutient qu'il faut financer l'amélioration énergétique des bâtiments afin de diminuer leur coût fonctionnel et pouvoir investir cet argent dans les activités destinées au public et à la conservation du Patrimoine.

4. Promotion

Création de "chèques culture"

Actuellement il est dit dans l’article 27 de la constitution belge que “l’utilisateur… doit avoir la possibilité d’accéder à toute manifestation culturelle, sans restriction d’horaires ou de programmations.” L’objectif est de renforcer l’accès à « toutes » les manifestations et de sensibiliser « l’utilisateur » à privilégier les organismes culturels publics, à buts éducatifs et/ou sans but lucratifs.

  • écolo j propose la redéfinition des « chèques culture » comme alternative à l’article 27 et aux chèques cultures déjà existants, qui seraient distribués à l’ensemble de la population (sur un modèle similaire aux chèques-repas SODEXO) valorisables dans des lieux publics partenaires afin de renforcer la diversité et l’accès aux activités culturelles (cinéma, théâtre, concert, musée, etc).

  • écolo j propose que le nombre de « chèques cultures » distribués aux personnes (enfants, adolescents, adultes, pensionnés) soient modérées par l’âge, le statut socio-économiques et les revenus déclarés.

Réappropriation de l'espace public

  • écolo j propose une réappropriation de l'ensemble des espaces publics attribués pour le moment à des sociétés privées afin de promouvoir des événements culturels.

5. Intégration locale

Imposer des quotas dans les programmes artistiques

  • écolo j propose que des quotas soient instaurés, en collaboration avec les acteurs, aux directeurs artistiques recevant des financements publics dans le choix des représentations artistiques afin d’ouvrir l’accès aux galeries et lieux culturels à des artistes de moindre renommée et émergents qui n’y auraient peut-être jamais eu accès. L’objectif est également d’encourager une équité en termes de genre et d’ouvrir à des style artistiques divers (pop-art, contemporain, etc.). Cette diversité, même sous une forme imposée, serait vectrice de découverte pour le public.

  • écolo j propose que les œuvres conservées en réserve dans les musées soient plus fréquemment mise en avant dans les salles d'expositions. Une tournante de certaines œuvres peut être envisagée ou plus intéressante encore est l'idée des réserves visitables.

6. Education permanente

  • écolo j propose que les activités artistiques, les créations, les pièces et œuvres d’art, toutes dimensions artistiques « quelles qu’elles soient », soient accompagnées d’explications, d’informations, d’outils de compréhension donnés directement par l’artiste (sous différentes formes : présence de l’auteur, film, texte, publication, etc.) ou par des guides professionnels ou non, dans le but de faire comprendre la démarche de création sous-jacente. L’objectif est de communiquer les différents codes artistiques et de les contextualiser.

7. Partenariat / Networking

  • écolo j soutient la création d’un réseau en vue d’aider les artistes, acteurs et amateurs du monde culturel à interagir : trouver des lieux adaptés à la présentation de leur travail, trouver des collaborateurs, etc...

 

Article précédent Article suivant
Partager l'article