Le Gouvernement Michel ne va pas dans la bonne direction et ne donne aucune garantie pour l’emploi et le portefeuille des jeunes !

Le Gouvernement Michel ne va pas dans la bonne direction et ne donne aucune garantie pour l’emploi et le portefeuille des jeunes !
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
Le gouvernement Michel sanctionne à nouveau les jeunes

Bruxelles, le 24 juillet 2015

Le Gouvernement Michel ne va pas dans la bonne direction et ne donne aucune garantie pour l’emploi et le portefeuille des jeunes !

 

Plus d’emplois pour les jeunes

Pour écolo j, le gouvernement Michel a signé un chèque en blanc aux entreprises.  Alors que le potentiel de création d’emplois se trouve en majorité dans les petites et moyennes entreprises (PME), force est de constater qu’avec l’enveloppe de 430 millions allouée par le gouvernement MR-NVA, aucune mesure d’aide à la création d’emploi n’est proposée. Une fois encore, la communication du gouvernement fédéral reste dans les effets d’annonce.

écolo j déplore le manque d’ambition pour les jeunes et l’opportunité manquée. Alors que le gouvernement MR, Open-VLD, NVA et CD&V aurait pu inclure les jeunes dans une logique d’acquisition de compétences, il a choisi de les abandonner. De plus, en relevant l’âge de la retraite, le gouvernement fédéral casse le cycle de l’emploi, refusant d’écouter les alternatives avancées par la société civile et de nombreux académiques. En effet le plan tandem, permettant à une entreprise d’engager un jeune à la place d’une personne sur le départ à la retraite, est un levier tenable et permettant la formation des jeunes, tout en valorisant le savoir-faire accumulé par les ainés. Une solution toujours niée par le gouvernement Michel.

 

Taxe sur le capital

Le gouvernement des droites a cédé au chantage de la fuite des capitaux vers l’étranger. La hausse du précompte mobilier démontre une non-volonté de réformer la taxation du capital. De plus, en touchant aux actions détenues depuis moins de 6 mois, Mr. Michel  se trompe de cible.

La justice fiscale doit s’appliquer à tous : tant aux spéculateurs que contre les capitaux anti-environnementaux.  La crise bancaire de 2008 doit avoir été oubliée par le gouvernement Michel, un gouvernement qui ne tient pas compte des leçons de l’Histoire.

Une fois encore, ce gouvernement continue d’appliquer les mêmes remèdes. Des remèdes qui ne font qu’empirer la situation. Alors que la suppression des intérêts notionnels, la lutte contre la fraude à l’emploi, la fraude fiscale ne sont pas sur la table des négociations.

 

TVA

écolo j attribue un 0/10 aux mesures du gouvernement quant à l’augmentation de la TVA sur l’électricité, et un zéro pointé à la proposition des jeunes MR sur l’augmentation de la TVA de l’électricité à 12%.  Une proposition inacceptable pour défendre l’accès pour tous à l’énergie. Cette proposition  représente une augmentation annuelle de 100 à 120€ pour les jeunes isolés et jeunes ménages ; des jeunes qui doivent déjà se serrer la ceinture. Des jeunes toujours ciblés par les mesures du gouvernement Michel. Alors que l’électricité est un bien de première nécessité, le gouvernement Michel a mis de côté les primes et avantages fiscaux.

L’augmentation de la taxation sur le diesel tout en ne questionnant pas l’octroi de voitures de sociétés démontre l’hypocrisie de gouvernement Michel. Un gouvernement qui refuse de prendre en compte les effets néfastes sur la santé et l’environnement, et préfère appliquer une rage taxatoire. Sans s’attaquer aux sources du problème.

écolo j tire le bilan d’un gouvernement Michel qui n’a montré aucune créativité dans son exercice budgétaire et qui continue d’exclure les populations les plus vulnérables. Des jeunes doublement sanctionnés, tant dans leur pouvoir d’achat que dans leur droit à une vie digne.

écolo j demande que les mesures prises soient à la hauteur d’une société qui garantit aux jeunes un emploi durable, une fiscalité environnementale et une TVA juste.

 


Contact :

Xavier Wyns : wynsxavier@hotmail.com - 0476/85.30.17
Esther Ingabire : esther.ingabire@ecoloj.be - 0478/72.18.31
Nicolas Raimondi : nicolas.raimondi@ecoloj.be - 0498/78.75.10


 

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques