Réaction à l’agression unilatérale de Donald Trump

Réaction à l’agression unilatérale de Donald Trump
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
L’urgence n’est plus à notre porte, elle est dans notre foyer, elle pèse sur notre planète.

Ce premier 01 juin 2017, le président pas encore déchu des Etats-Unis, Donald Trump, a décidé de retirer son pays de l’Accord de Paris sur le climat.

Cette décision est une véritable agression à l’échelon mondiale. Les conséquences d’un abandon de la lutte contre le réchauffement climatique seront extrêmes : inondation, sècheresse, famine, pauvreté et émigration toucheront davantage encore les pays les plus fragilisés et ces conséquences seront irréversibles.

Cette décision est unilatérale. Elle a été prise à l’encontre d’un énorme consensus mondial et scientifique. L’abandon de la lutte contre le réchauffement climatique risque de condamner des populations entières aux conséquences du réchauffement climatique, sans que celles-ci n’aient eu un mot à dire. Elle risque de priver les générations futures d’un environnement et d’une planète viable, à long terme.

La décision de Donald Trump témoigne de son irresponsabilité et son incapacité à proposer pour son pays, mais aussi pour l’ensemble de la planète, un avenir. Si celui-ci est un adepte des roulettes russes, nous le prions de ne pas y jouer avec l’ensemble de la population mondiale.

L’engagement dans la lutte climatique est le pilier central des organisations écologistes. En ce sens, écolo j continuera à manifester son opposition radicale à la politique du président de la première impuissance climatique. Nous appelons avec force l’ensemble des acteurs politiques, économiques, civils, de l’échelle locale à l’échelle mondiale à ne pas abandonner la lutte contre le réchauffement climatique et d’y consacrer davantage d’effort. L’urgence n’est plus à notre porte, elle est dans notre foyer, elle pèse sur notre planète.

 

Article précédent Article suivant
Partager l'article