Rencontre citoyenne à partir du film « En quête de sens »

Rencontre citoyenne à partir du film « En quête de sens »
Liège
Thématique(s) de l'article :
I. Le pourquoi du comment : genèse de l’événement, choix de la thématique II. Déroulement de la soirée III. Que retenir de l’événement

Il est 19h30 et déjà les premières personnes investissent le cinéma le Parc des Grignoux (Droixhe). Il est vrai que ce film avait rencontré un beau succès lors de ses premières sorties en salle.

Pour Ecolo-J Liège, ce film répondait particulièrement au questionnement porté sur notre société de consommation et sur son mode de fonctionnement, une thématique que nous avions déjà approfondie tout au long de l’année. Cette même thématique avait motivé des actions telles que la collecte de vivres pour la banque alimentaire de Liège et l’organisation de débats de fond (e.a. « apéro citoyen », ciné-débat autour du film « Solutions locales pour un désordre global »). « En quête de sens »[1] méritait qu’on l’ouvre à un public plus large ; la rencontre citoyenne autour de ce film prenait donc tout son… sens.

Après la projection, nous  nous sommes rassemblés avec une vingtaine de personnes pour participer à un dispositif que nous avions nommé « rencontre citoyenne » et qui se basait sur les principes du forum ouvert[2]. La méthodologie du forum ouvert a pour objectif de reproduire les échanges informels de la pause-café. Elle se base sur l’auto-organisation et la créativité des participants. Réadaptée pour la circonstance, nous en avions gardé les quatre principes[3] et la « loi des 2 pieds »[4]. L’idée était que les participants puissent échanger sur leurs ressentis et de partager leurs expériences, idées, projets.

Après une brève explication du déroulement de la rencontre, une question générale a été présentée au groupe : « Comment, à notre niveau, pouvons-nous construire un nouveau récit ? ». Il fut ensuite proposé à ceux qui le souhaitaient de suggérer des idées et de les structurer afin d’organiser trois espaces de discussion. Une fois les thématiques ainsi dégagées, les participants se sont librement répartis dans les espaces de discussions de leur choix.

De cette expérience, nous retiendrons plusieurs éléments. Tout d’abord, l’enthousiasme manifesté pour le film, qui a confirmé qu’il s’agissait d’un choix pertinent, au thème porteur.

Ensuite, la méthode utilisée semble avoir particulièrement convenu aux participants : cela s’est confirmé par les débats intéressants menés spontanément au sein des groupes de discussions.

Bien que le temps nous ait fait défaut - vu l’intensité des échanges ! - cette soirée n’en a pas moins été une belle réussie… A refaire, donc !...

 

Article co-écrit par Elise, Paul et Émilie

 


 

[1] De Marc de la Menardière et Nathanaël Coste

[2] . Le forum ouvert ou open space a été imaginé aux Etats-Unis dans les années 80 par Harisson Owen, consultant théoricien et praticien de la culture des organisations visant une transformation. Le forum ouvert est né du constat qu’au cours d’une réunion les échanges les plus intéressants entre les participants ont lieu lors de la pause-café.

[3] 1. Les personnes présentes sont les bonnes personnes ; 2. Ça commence quand ça commence ; 3. Ça finit quand ça finit ; 4. Ce qui arrive est ce qui devait arriver.

[4] Si, pendant la rencontre, des personnes estiment qu’elles n’apprennent rien ou n’apportent rien aux échanges, elles sont libres de faire usage de leurs pieds pour se rendre dans un endroit plus productif ou plus intéressant à leurs yeux

 

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques