Rencontres écologiques d'été 2016

Rencontres écologiques d'été 2016
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
Rendre compte d’un week-end de rires, d’apprentissages, de nouvelles idées, de découvertes, d’échanges, … ce n’est jamais évident. On ne te le redira jamais assez, les Rencontres écologiques d’été, il faut les vivre pour savoir. On va tenter l’affaire. Mais on ne te dira pas tout. Trop de choses s’y passent que pour pouvoir prétendre à une quelconque exhaustivité. On va se limiter à quelques bribes des séquences animées par écolo j et ses membres mais on ne résiste pas à quand-même te situer le contexte.

Début des REE le jeudi soir. Petit à petit, Massembre se remplit. Le cadre est idéal : quelques bâtiments par ci-par là, des salles d’activité, des dortoirs, un petit camping où broutent les moutons, un relief un peu vallonné sur fond de centrale nucléaire, histoire de rappeler aux verts que, s’ils se sentent ici comme à la maison, il y a encore du pain sur la planche. On est la pour se détendre mais le monde a encore et toujours besoin d’être refait, critiqué, imaginé, réinventé et les Rencontres écologiques d’été, c’est tout ça à la fois.

Pour rajouter une touche au contexte de l’édition 2016, survolons cette conférence de Paul Jorion qui, bien qu’intéressante fait douter l’assemblée : la réponse aux scénarios cataclysmiques auxquelles l’humanité semble actuellement se destiner ne sera pas dans les initiatives individuelles, locales, et citoyennes (ok, on garde juste la partie détente des REE alors ?) et, on le voit, les « élites dirigeantes » quelles qu’elles soient font la sourde oreille aux cris de cette tempête planétaire climato-économico-sociale. Du coup, c’est l’impasse ? Peut-être pas quand après foule de questions et d’interpellations, Paul Jorion finit par lâcher que oui, cette élite en question, elle doute et se divise ! (Wow ! Tout arrive.) En avant toute, citoyens, à nous donc de refaire, critiquer, imaginer, réinventer pour que le doute se transforme (enfin!) en changement. On n’est donc pas là que pour se détendre… Le cadre est posé et les verts secoués, les REE 2016 peuvent débuter.

Fidèle à l’idée générale des REE, écolo j a proposé un mixe d’engagement et de détente.
Côté engagement, écolo j cette année s’est lancée dans deux sujets qui lui semblent primordiaux : premièrement, les liens entre finance en environnement avec la campagne internationale de désinvestissement des énergies fossiles ; en second temps, c’est bien sûr d’éducation et d’enseignement dont il a été question.
Côté détente, on retrouve le traditionnel atelier « ados » animé en collaboration avec Empreintes et le non moins traditionnel apéro d’écolo j !

 

DIVEST – Keep it in the Ground

Ca fait un moment qu’écolo j travaille sur le sujet. Nous avons saisi cette occasion pour un peu plus faire connaître le mouvement du désinvestissement des énergies fossiles, permettre aux participants de saisir la logique qui se trouve derrière, de comprendre le contexte financier dans lequel tout ça se trouve. En puis donner l’envie d’agir et de prendre plumes, calicots et rendez-vous pour qu’on arrête d’investir dans le problème pour se tourner vers les solutions!

 

Élève-toi – Quelles pistes pour que l’école soit à l’écoute des élèves ?

Outre une transmission de savoirs, l'école ne devrait-elle pas être un lieu d'émancipation et de responsabilisation ? écolo j en est convaincue et a invité diverses personnes pour qu’elles partagent leur vécu. Des pédagogies actives où ont régulièrement lieu des conseils de classes qui permettent une réelle prise en compte des avis des élèves aux écoles traditionnelles, il y a un monde en termes de démocratie à l’école. D’où vient ce manque de volonté des directions dans l’enseignement traditionnel. Quels leviers avons-nous pour développer plus de citoyenneté dans l’environnement direct du jeune ?

 

Atelier bricophonie

On change de registre mais en termes d’expression des jeunes, c’est une bonne introduction… écolo j a amassé une foule de matériaux de récup : vieilles bouteilles en plastique, chambre à air de vélo, bocaux en verre, clous, des sardines de tente toutes tordues, coquilles de noix, élastiques, tubes en PVC, … tout peu servir à percuter, faire résonner, cliquer, tinter, claquer. On pose ça là et tout le monde chipote. Résultat deux heures plus tard : ICI.

 

Et pour clôturer cette journée en beauté, l’apéro d’écolo j !

En beauté mais le cœur serré quand-même car, les REE clôturent l’été et annoncent la rentrée. Spécialité 2016, Gius’ retourne dans ses classes et notre détaché pédagogique retourne à ses attaches et retrouve le tableau noir après avoir passé 5 belles années à colorer celui d’écolo j. Le moment fut beau, les émotions se sont exprimées et puis on a fait comme si tout ça était encore loin et que lundi n’arriverait jamais. Place aux défis, aux rires, aux accolades et à la Fleur de Franchimont !

 

Pour le reste du weekend, on te laisse aller voir sur le site d’Etopia et on espère que tu seras des nôtres pour l’édition 2017 !

Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016 Rencontres écologiques d'été 2016
Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques