Une autre politique migratoire est possible... et nécessaire!

Une autre politique migratoire est possible... et nécessaire!
Fédéral
Thématique(s) de l'article :
Ce matin, les co-présidents d'écolo j se sont réunis avec les présidents des autres jeunesses politiques francophones (Jeunes MR, écolo J, Défi Jeunes, Jeunes Socialistes et Jeunes cdH) et néerlandophones (Jong VLD, Jong Socialisten, Jong Groen & Jong CD&V) pour signer symboliquement le pacte migratoire de l'ONU.

écolo j salue l'initiative des Nations Unies qui constitue un pas dans la bonne direction mais souhaiterait des engagements, et surtout des mesures, plus ambitieuses. Nous affirmons que la guerre contre les migrants qui est menée aux frontières et à l'intérieur de l'UE engendre des conséquences inacceptables.

Elle est terriblement meurtrière. Elle est en contradiction flagrante avec la dignité humaine : l'enfermement de personnes innocentes va à l'encontre des droits les plus fondamentaux. Les violations des droits humains sont fréquentes lors des opérations déployées pour les arrestations et les expulsions.

Ces politiques entretiennent paradoxalement les réseaux criminels de passeurs  : le rejet des migrants dans l'illégalité alimente les conditions de précarité qui les rendent vulnérables à diverses formes d'exploitation.Enfin, ces politiques ont un coût financier ahurissant. C'est un fait, il coûterait moins cher d'accueillir dignement les migrants. Quelle ironie que cela ne soit pas la voie choisie dans un contexte où les gouvernements européens et nationaux ne cessent de clamer le besoin de restrictions budgétaires.

Tout cela est d'une inefficacité flagrante. Il est temps de changer de cap.

C'est d'autant plus vrai à l'heure où les migrations climatiques deviennent réalité et dans un contexte de dérèglement climatique où elles seront, inéluctablement, de plus en plus nombreuses.

 

écolo j se positionne en faveur :

  • de la suppression des centres fermés

  • de la régularisation des personnes sans-papiers

  • d'une migration décriminalisée

  • de la libre circulation des migrants

  • de l'abolition du permis de travail 

  • d'une harmonisation de la réglementation de la politique migratoire au sein de l'UE

  • d'une reconnaissance et une ouverture des canaux de migration distincts de l'asile comme les migrations économiques, climatiques et culturelles par exemple ;

  • d'un travail de sensibilisation au sein des écoles, des organisations de jeunesse, des entreprises, et de l'organisation de rencontres interculturelles permettant de rompre les préjugés existants ;

  • d'un soutien envers les organisations et les initiatives citoyennes venant en aide aux migrants ;

  • d'un soutien aux initiatives permettant un accès à un logement digne, quelle que soit la durée du séjour.

 

Contacts :

Cloé Devalckeneer :  0471/30.15.84 - cloe.devalckeneer@gmail.com

Arthur Lambert : 0478/17.91.08  - arthurlambertt@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques