Yes Brussels Can Dance!

Yes Brussels Can Dance!
Bruxelles
Thématique(s) de l'article :
Taxer les parties de danse... et puis quoi encore?

Des cafés-concerts contraints de reverser la somme de 40 centimes à la commune de Bruxelles pour toute personne assistant ou participant à une partie de danse... et puis quoi encore?

Bien que le montant puisse paraître anodin, un simple calcul permet de se rendre compte que cette taxe sera lourde de conséquences pour les établissements qui, comme le Bonnefooi, organisent des concerts gratuits quotidiennement. À force de mettre des bâtons dans les roues aux organisateurs, de plus en plus d’endroits renoncent à organiser des concerts. Une mesure qui porte non seulement préjudice aux établissements, mais également aux artistes, aux riverains et aux touristes.

L’échevin Philippe Close (PS) semble ignorer qu’en sa qualité de capitale régionale, fédérale et européenne, la ville de Bruxelles possède une économie principalement axée autour du tourisme, des services, et de l’Horeca! Alors que de grandes villes européennes telles que Barcelone mettent en place diverses subventions afin d’encourager les bars et restaurants à organiser des concerts, force est de constater que la ville de Bruxelles préfère jouer les trouble-fêtes en raclant les fonds de tiroir.

Face à une telle absurdité, écolo j Bruxelles vous invite à venir vous déhancher le vendredi 2 décembre dès 17h au Mont des Arts. Nous aurons 30 minutes symboliques pour faire chauffer la piste plutôt que les comptes de nos dancings. Promis, c'est gratuit!

Événement facebook

Article précédent Article suivant
Partager l'article
Nos thématiques

Nos thématiques