10 ANS| Souvenirs, souvenirs…

pictoDossiersJe m’en souviens, presque, comme si c’était hier : un mini flyer invitant les jeunes au drink d’écolo j. Ma rencontre avec écolo j, c’était aux Rencontres Écologiques d’Été. En quelle année ? Oufti, diraient les liégeois (et dieu sait qu’ils sont présents chez écolo j !), bonne question ! En 2009. Bref, comment mieux commencer l’aventure qu’avec une fleur de Franchimont ?

Ma première réunion ? Un verre d’accueil à Namur, en 2010, suivi d’un engagement dans la locale de Namur. Et puis, un premier mandat au Kern, en tant que secrétaire fédérale (écourté par un voyage au Canada de 5 mois). À peine un an plus tard, j’étais de nouveau membre du Kern, au poste de relex (responsable des relations extérieures), avec une nouvelle équipe.  Au compteur… 4 coprésidences différentes !

Polyamour, actions sur le terrain et démocratie
écolo j, c’est aussi Liège, capitale de la guindaille ! Alors oui, maintenant je sais qu’au carré ce n’est pas la même chose que dans le carré parce qu’au carré c’est à Willebroek ! Mais Liège c’est aussi là qu’a commencé la nouvelle passion d’écolo j pour le polyamour…
écolo j, c’est aussi le Herfst week-end Automnal et le brunch du dimanche matin la tête dans le guidon. écolo j, c’est également des découvertes surprenantes : saviez-vous qu’à Louvain-la-Neuve, les étudiants sont en préblocus toute l’année, excepté lorsqu’ils sont en blocus ?! écolo j, c’est aussi, et surtout, des actions : couché(e)s par terre à Liège pour dénoncer le nucléaire, un ciné-débat à Florennes, une soirée organisée par écolo j Louvain-la-Neuve, l’action contre le Gouvernement Michel à Bruxelles et j’en passe !
écolo j, c’est aussi la démocratie : un congrès qui débouche sur de fameuses positions (rappelez-vous la position drogue). C’est aussi cette année, pour la première fois en 10 ans, que deux équipes se présentaient à l’élection pour la coprésidence !

L’éternel débat
Pourtant, persiste un éternel débat : la décentralisation du Bureau. On reste à Bruxelles ? Une fois à Bruxelles et l’autre à Namur ? Une fois à Bruxelles et le reste du temps on bouge en Wallonie ? Pas évident de les faire bouger ces Bruxellois (hein Guillaume ?!).

Enfin, comment mieux terminer cet article que par cette question cruciale : à quand un duo de coprésidents sans Liégeois (à la coprésidence d’écolo j depuis quatre mandats, sans interruption) ? Ah… Ils sont forts ces Liégeois !

N.B : Et n’oubliez pas, la capitale wallonne… c’est Namur !

Lisa Joseph