UN ANNIVERSAIRE CONFINÉ | 15 ans d'(im)pertinence

pictoDossiersL’apéro des riches, Saint-Nicolas, le changement des noms de rue, Not Ready for a Next Fukushima, Ende Gelände, action TTIP, ou encore la remise d’un billet d’avion à Theo Francken, ces actions sont la marque de fabrique d’écolo j !

La pertinence des propos dans l’impertinence de l’action, voilà ce qui nous fait vibrer chez écolo j. C’est ce qui nous différencie des autres jeunesses politiques. De l’originalité, des actions et des prises de position. Durant nos années chez écolo j, ce ne sont pas les actions qui ont manqué. Nous avons commencé notre mandat de coprésidence sur les chapeaux de roue avec les «24h en prison» d’écolo j Huy-Waremme (il y en a un qui est devenu député depuis…). Cinq ans plus tard, la position d’écolo j sur le système pénitentiaire reste précurseur.

Revenons tout de même sur deux actions qui nous ont marqué·es. D’abord, Francken. Tout part d’une déclaration sur les migrant·es :
« s’iels ne sont pas content·es, iels n’ont qu’à aller à l’hôtel ». Homans, de son côté, propose de ne pas donner de logement social aux Syrien·nes qui sont encore propriétaires chez elleux. De là, écolo j lance un crowdfunding pour leur offrir un séjour à Alep. Surprise : on récolte 400€ ! Il fallait donc leur remettre les billets. Hasard du calendrier, le jour de la remise des billets (normalement dans sa boîte aux lettres), Francken revient d’un conseil des ministres. On a donc pu lui remettre les billets en mains propres ! Quelques mois plus tard, ça sera un autre buzz avec la caricature de Francken. Toujours dans l’impertinence et le propos juste !

Ensuite, Fukushima. En 2016, triste anniversaire des 30 ans de Tchernobyl et des 5 ans de Fukushima. Marghem venait alors de rallonger la durée d’exploitation des centrales nucléaires (défectueuses). Ni une, ni deux : écolo j organise une alerte nucléaire au cabinet Marghem. Sirène, fumigènes, distribution de pilules d’iode et détection d’un haut taux d’infection du lobby nucléaire.

Ces moments sont l’ADN d’écolo j. Grâce à ces actions (im)pertinentes, nous pouvons affirmer que ce qui a marqué notre engagement chez écolo j est l’article 2 du ROI : « L’écologie politique est un plaisir et doit le rester ».


Esther Ingabire et Nicolas Raimondi, coprésidents d’avril 2015 à mars 2017