Focus sur écolo j Liège

pictoFocusSur

Si écolo j Liège est connue pour être présente en nombre aux événements festifs, sachez que nous aimons tout autant travailler ensemble sur des projets thématiques, que ce soit sur les questions environnementales, l’égalité des genres, le mouvement zéro waste, etc. Les Liégeois.e.s s’ouvrent à une multitude de sujets.

écolo j Liège existe depuis 10 ans et est principalement composée de jeunes travailleur.se.s, d’étudiant.e.s liégeois.e.s mais aussi d’étudiant.e.s Erasmus. Les membres actifs varient en fonction des périodes de l’année, des projets en cours et du temps dont les travailleur.se.s disposent après leur boulot. Heureusement, les permanent.e.s sont là pour nous soutenir ! Certains membres organisent les projets activement, d’autres aident principalement pendant les événements. En tout cas, la régionale de Liège est motivée et est ravie de voir écolo j ULg prendre de l’ampleur.

Cette année, de nombreuses thématiques sont sur la table
Le projet microbeads, suivi de la position art & culture, une soirée thématique sur la Palestine, un bar lors de la Nocturne des coteaux de la Citadelle mais aussi des actions pour une mobilité plus douce, de la sensibilisation lors de la journée des luttes paysannes et du village associatif Retrouvailles et, surtout, l’événement incontournable d’écolo j Liège : LE bar au 1er mai place Saint-Paul.

écolo j Liège ne se limite pas à organiser des événements
Un travail de fond est réalisé pour améliorer la communication interne pour que celle-ci soit plus simple, plus dynamique et plus ciblée. Chose qui n’est pas facile à réaliser quand certaines habitudes sont ancrées et qu’on manque de temps pour le faire comme on le souhaite.

Pas besoin de mentionner que dans notre régionale, comme dans d’autres, chacun.e a sa place, chacun.e a son mot à dire et tout le monde est bienvenu.

Pendant les périodes plus calmes, on commence à ressentir un manque car écolo j ce n’est pas juste un mouvement de jeunesse politique, ce sont aussi des liens d’amitié. D’ailleurs, comment ne pas terminer un texte sur écolo j Liège par son célèbre slogan : fais la fête, change le monde, bois local !

Anatole Franck

 

Focus sur écolo j Louvain-La-Neuve

pictoFocusSur

A écolo j LLN, la transition a été un peu brutale mais s’est plutôt bien déroulée. Les forces vives ont doublé en cette fin d’année scolaire et la bonne humeur est au beau fixe.

De chouettes projets ont animé la régionale : une conférence sur le scandale Publifin et la gestion des intercommunales co-organisée avec les EDH ; un ciné-débat sur les questions de genre en partenariat avec le cercle LGTBQIA ; le CheLLN ; le début d’une belle campagne de désinvestissement fondée sur la création d’une plateforme Fossil Free Uclouvain, laquelle est soutenue notamment par le KAP développement durable de Louvain-la-neuve, Greenpeace BW, les Objecteurs de Croissance et l’Altérez-Vous. A la fin du quadrimestre, une table-ronde sur la place des croyances, le vivre-ensemble et la laïcité sera organisée en présence de représentants des grands cultes et courants philosophiques de Belgique. Elle ne manquera sûrement pas de donner lieu à de beaux échanges !

Qui sommes-nous ?

  • Cloé, 23 ans, (surnommée par Mathilde le Bulldozer) : «Seule survivante de l’équipe précédente, j’appréhendais un peu de devoir reformer un groupe mais mon attachement à l’OJ m’a bien aidé ! écolo j, c’est un des lieux où je m’exprime le plus. Je ne suis pas timide mais je suis plutôt réservée… sauf quand il s’agit de convictions ! Je fais de mon mieux pour être à la fois féministe, environnementaliste, défendre la cause animale, prêcher pour une société de la sobriété et faire valoir le rôle de la jeunesse ! J’adore la dynamique des régionales, c’est vraiment top de pouvoir travailler sur les idées de tout le monde, de chercher des partenaires avec qui construire des projets qui soient visibles pour les étudiants. J’essaie vraiment qu’on s’amuse et que tout le monde prenne des décisions. Je suis fière de ce qu’on a fait cette année et je passerai la relève sereinement à nos nouveaux bébés ».

  • Mathilde, 23 ans (la petite maman): « Je suis en Master Relations Internationales et Action Humanitaire. Et après un parcours chez Amnesty, j’ai voulu enrichir mon expérience associative. Je connais Cloé depuis nos années à Saint-Louis et j’avais envie de m’investir sur le campus pour le vivre de façon plus active (j’avoue avoir eu un peu de mal à apprivoiser la vie à LLN, au début). Évidemment, mes convictions politiques ont fait que le choix s’est imposé de lui-même, ça a été écolo j ! Ça m’a apporté de jolies rencontres, des projets stimulants et une autre façon d’appréhender la ville où j’étudie. »

  • Romain, 23 ans (Superman) : « Je suis étudiant en sciences politiques à l’UCL en dernière année. Je suis membre d’écolo j Louvain-la-Neuve depuis cette année. Certes mon engagement est neuf, mais pas mes convictions. Et j’ai la profonde certitude que nous devons mettre un terme à notre modèle productiviste qui chaque année nous montre davantage ses limites et ses aberrations. Je suis convaincu que la transition écologique nous permettra de relever les défis sociaux, écologiques et économiques d’aujourd’hui et de demain. Et je suis convaincu qu’ensemble nous pouvons accélérer la construction d’une nouvelle société centrée sur le respect des générations futures et sur une répartition plus juste des richesses. Être chez écolo j, c’est la possibilité de m’engager à mettre en œuvre des actions porteuses de ce changement tant désiré. »

  • Marie, 16ans « Fan de musique et d’un environnement durable, j’ai eu envie de faire partie d’écolo j car je voulais faire partie d’un « groupe » ou je pouvais m’affirmer en tant que personne ainsi qu’affirmer mes convictions personnelles notamment sur le fait qu’il faut se battre pour vivre dans un monde meilleur que toutes personnes méritent et aussi que chaque humain a le droit d’être traité en égal à un autre malgré son genre, sa couleur de peau ou son orientation sexuelle. Et écolo j se défendait plutôt pas mal et convenait vraiment à mes convictions politiques ! »

  • Jonathan, 17 ans « J’ai toujours été militant depuis le plus loin que je me souvienne. Je combats principalement 3 axes qui me tiennent à cœur : D’une part, tout ce qui est lié au genre et aux orientations sexuelles. Qu’est-ce qui définit qu’un garçon doit jouer avec un action man et une fille avec une Barbie ? Qu’un homme doit être un manuel et une femme une intellectuelle ? Pourquoi un LGBT doit faire un coming-out alors qu’un hétéro non ? D’autre part, tout ce qui est lié à l’éducation. Je souhaite repenser le système avec la collaboration d’acteurs scolaire et extra-scolaire afin qu’elle retrouve son caractère communautaire et épanouissant plutôt qu’un caractère sociétaire, donc basé sur un contrat et non la valorisation de l’apprentissage. Mais aussi, tout ce qui est lié à la démocratie, repenser la démocratie, le fonctionnement sociétal. De là, l’envie de m’investir dans écolo J qui a pour but de sensibiliser à l’écologie politique mais aussi à une autre vision de la société plus égalitaire, novatrice et qui plus est, agrémenter d’un respect de l’environnement. »

 

Focus sur écolo j ULB

pictoFocusSurSi écolo j ULB possède toujours une coprésidence, celle-ci n’a plus réellement de valeur car le cercle tente de fonctionner en autogestion où chacun-e peut participer aux prises de décisions et s’investir sur les différentes activités que nous menons.

La clé du succès réside dans un partage total des informations provenant d’écolo j fédéral, des autorités de l’ULB ou encore des autres cercles, ainsi que dans l’entente, la confiance et l’amitié qui existent entre l’ensemble des membres, nouveaux/elles et ancien-ne-s (nous sommes une quinzaine).

Les projets que nous menons sont nombreux, aussi bien à l’échelle de l’université tout comme au niveau fédéral ou même européen, obligeant nos membres à se réunir chaque semaine pour maintenir un tel rythme d’activité sans que la prise de décision ne finisse par être monopolisée par la coprésidence.

écolo j ULB est ainsi présente depuis le début, en février 2016, au sein du mouvement Non à la hausse du minerval des étudiant-e-s hors UE afin de lutter pour un enseignement démocratique et solidaire et contre l’élitisation de l’université, participant à des actions d’affichage de calicots géants sur des bâtiments emblématiques de l’ULB, à des occupations du service des inscriptions, à la perturbation du discours de rentrée du recteur pour dénoncer son choix d’augmenter le minerval à 4175€, et même à une manifestation générale. Dans la même veine, nous nous mobilisons contre la venue de McKinsey à l’ULB et sa vision de marchandisation de l’enseignement supérieur.

Depuis plus d’un an, nous tentons de convaincre les autorités de l’ULB de désinvestir des énergies fossiles via leur fonds de pension, une politique que nous avons dénoncée à travers l’affichage d’un calicot géant le jour des portes ouvertes ! Une plateforme ULB Fossil Free verra bientôt le jour, regroupant divers cercles de l’ULB pour augmenter la pression.

Vous avez entendu parler des actions à Bruxelles contre les traités de libre-échange et leurs instigatrices, les multinationales ? L’ensemble des membres d’écolo j ULB y participent depuis le lancement de la campagne TTIP GAME OVER, au nom de la défense de la démocratie, de l’environnement et de notre opposition au capitalisme néolibéral.

Enfin, sept de nos membres sont parti-e-s en Cisjordanie en novembre 2016 et sont revenu-e-s plus déterminé-e-s que jamais à lutter pour la liberté de la Palestine occupée : de nombreuses actions sont à prévoir dans les prochains mois ! Free Palestine !

Simon Watteyne

Focus sur écolo j Bruxelles

pictoFocusSurC’est à la suite d’un voyage reboostant réalisé en février dernier à Lyon et Grenoble que fut élue la nouvelle équipe de coordination. Composée de Violette Leclercq et Adrien Volant à la coprésidence, l’équipe complétée par Maryan Herrera (trésorerie) et Grâce Dushime (représentante auprès du JUMP, magazine d’écolo j) a décidé d’orienter ce mandat autour de la thématique des villes en transition !

Inspirée par le film Demain, et afin de continuer la réflexion entamée durant ce voyage aux côtés des jeunes verts français, la régionale souhaite rencontrer, partager et échanger avec les différents acteurs de la transition à Bruxelles. Qu’il s’agisse d’alimentation, de mobilité, d’enseignement, de démocratie participative, d’entrepreneuriat, de dépendance énergétique, écolo j Bruxelles souhaite partager ses idées pour faire de Bruxelles une région durable et où il fait bon vivre: que ce soit par le biais de ciné-débats, de visites, de conférences, ou tout simplement autour d’un verre!

À côté de cette thématique, la régionale s’intéresse également aux sujets qui touchent particulièrement la jeunesse tels que l’emploi et l’enseignement. Au sein d’écolo j toutes les idées sont les bienvenues alors, si tu as des projets ou des idées… n’hésites pas à nous rejoindre!

Petit focus sur l’équipe :
Née en 1994, Violette est originaire de Ville-Pommeroeul, un petit village situé entre Mons et Tournai. Après avoir effectué ses études secondaires à Mons, elle arrive à Bruxelles pour entreprendre un Bachelier en Communication à l’ULB. Candidate ECOLO aux Communales de Bernissart en 2012, puis aux Régionales pour la région Picardie en 2014, c’est en 2013 qu’elle découvre écolo j lors des rencontres des nouveaux monde organisées par Etopia. Actuellement en dernière année de Master à l’ULB, Violette étudie un Master en langues, littératures françaises et romanes.

Originaire du Borinage, c’est en 2008 qu’Adrien arrive à Bruxelles où il réalisera un Master en trompette jazz et un diplôme d’agrégation au Conservatoire Royal de Bruxelles. Après neuf ans de carrière en tant qu’artiste et une petite expérience dans l’enseignement, il décide de poursuivre ses études par un Master en Communication et Politique Européennes dans le cadre duquel il effectuera un stage de six mois au Parti Vert Européen en tant qu’assistant de l’attaché de presse. Entre mars et juillet 2016, il sera engagé par le groupe ECOLO-Groen au Parlement fédéral en tant que conseiller politique en affaires sociales. À côté de cette thématique, Adrien porte aussi un intérêt particulier pour les questions liées à la culture, la démocratie et l’entrepreneuriat.

Maryan est née au Vénézuela en 1990 et arrive en Belgique pour faire ses études supérieures. Après son baccalauréat en Tourisme et gestion d’entreprise, elle a commencé à travailler dans le milieu syndical au même temps qu’elle entreprenait un Master en gestion de projets. C’est en 2014 lors d’une visite à vélo des potagers urbains à Bruxelles, qu’elle découvre écolo j. Passionnée par le développement durable et la thématique travail, elle s’intéresse de plus en plus au sujet des Genres.

Grace, est originaire d’Ath. Après avoir terminé ses études en tourisme à Louvain-La-Neuve, elle migre à Bruxelles en 2014. Sympathisante d’ECOLO depuis plusieurs années, elle décide de s’investir chez écolo j la même année. Ses thèmes favoris sont la mobilité et la parité hommes/femmes, chère aux écologistes.

Focus sur écolo j Mons

pictoFocusSurécolo j Mons est une équipe composée d’étudiants et de jeunes travailleurs préoccupés par les dérives que connait notre planète.  Beaucoup d’événements ont été organisés : une balade en vélo au début de l’année, l’accueil de Coopéride en vue de la CoP21, la projection du documentaire Love Meat Ender, l’action feu vert et le lancement d’une pétition, un débat after Mons 2015, une conférence sur l’économie circulaire, … Au terme de cette année, nous avons encore pas mal de projets en tête que nous ne manquerons pas de partager avec vous !

Adrien Buono
Je suis étudiant à l’UCL-Mons et j’avais envie de faire quelque chose de concret et qui permette d’améliorer le monde autour de moi. J’ai donc rejoins écolo j Mons en raison de l’idéologie qui y est présente ! Nouveau de cette année, je me suis retrouvé très vite à la coprésidence. Ce que j’aime, c’est le fait qu’on soit cohérents dans nos actions, il y a une vraie recherche à ce niveau-là. Ce que j’aime aussi dans ce groupe, c’est qu’on vient tous d’horizons différents: universitaires, étudiants de haute-école, jeunes travailleurs,…

L’équipe est vraiment sympa, et nos membres sont motivés, les idées fusent !  Je n’ai qu’un seul regret, ne pas avoir rejoint écolo j plus tôt !

Mathilde Soumoy
Aussi étudiante à Mons, je suis  intéressée par l’écologie politique depuis plusieurs années. Début septembre, j’ai été sollicitée par un ami membre d’écolo j Mons afin de rejoindre l’équipe. Après une première réunion, j’ai tout de suite été motivée par la dynamique de projets sur laquelle fonctionne écolo j Mons et j’avais vraiment envie d’essayer de faire changer les choses au travers de projets et d’actions, j’ai donc décidé de m’y investir.

Ce que je trouve particulièrement sympa chez écolo j Mons c’est que nous avons chacun des compétences et des sujets de prédilection différents, cela apporte une vraie richesse et une grande diversité au sein du groupe et de nos projets ! Ensuite, le fait que l’on fonctionne beaucoup par l’action.

En bref, je dirais qu’écolo j Mons est une équipe hyper motivée, ayant envie de faire bouger les choses  et avec full projets en tête et en construction et c’est vraiment hyper chouette et motivant pour la suite !  Du coup, je ne regrette absolument en rien ni d’avoir rejoint écolo j (Mons),  ni cette année de co-présidence qui fut riche en projets, en bons moments. Mon seul souhait est que ça continue sur cette lancée.

Focus sur écolo j Huy-Waremme

huyWaremmepictoFocusSurÇa bouge au sein de la régionale écolo j de Huy-Waremme ! Après la fructueuse coprésidence de Rodrigue Demeuse (Huy) et Julie Faniel (Wanze), rejoints en cours de route par Thomas Lacroix (Amay), une nouvelle équipe de coordination vient d’être élue en octobre dernier. Petite présentation de la nouvelle équipe, ainsi que du programme de la régionale.

La nouvelle équipe de coordination se compose de deux coprésidents (Gilles Fransolet et Laurine Corthouts) ainsi que d’une trésorière et représentante au Bureau d’écolo j (Vanie Roelandt). Laurine, 26 ans et habitante de la commune de Huy, est également secrétaire locale à Huy. Gilles, 25 ans, est quant à lui originaire d’Amay. Il est aussi secrétaire local à Amay et conseiller CPAS. Vanie Roelandt, 22 ans et originaire de Wanze, vient compléter l’équipe.

Programme 2015-2017
Malgré le programme chargé réalisé par la coordination précédente, les idées de thématiques pour les prochaines années ne manquent pas ! Ainsi, la nouvelle équipe s’est fixée sur deux objectifs : la conscience politique chez les jeunes et les synergies entre thématiques d’actualité.
Le premier objectif consistera à conscientiser les jeunes et à améliorer le rapport qu’ils ont avec le monde qui les entoure. Le but est de permettre à chaque jeune d’apprendre à se forger une opinion propre et de décrypter les informations qu’ils reçoivent. L’objectif n’est donc pas de nécessairement de convertir ces jeunes à l’écologie politique mais bien de les aider à se forger une opinion et à l’argumenter.

Le second objectif aura pour but de maximiser les synergies entre diverses thématiques d’actualités ; nous pensons notamment aux quotas fixés pour les étudiants en médecine, au budget des soins de santés/sécurité sociale ou encore à l’intégration du handicap dans notre société. Ces thématiques peuvent facilement être mises en lien les unes avec les autres. Nous espérons ainsi discuter de ces sujets grâce à des ciné-débats et à des actions concrètes de terrain, avec l’impertinence et la liberté d’expression caractéristiques d’écolo j.

Comme tu peux le voir, ces deux prochaines années s’annoncent chargées !
Si tu as envie de nous rejoindre et de participer à cette aventure, n’hésite pas à nous contacter (gilles.fransolet@ecoloj.be ; laurine.corthouts@ecoloj.be) ou à jeter un œil sur notre page Facebook ! On t’attend !

A très bientôt.
Gilles, Laurine et Vanie

Focus sur écolo j Charleroi

pictoFocusSurLa régionale écolo j Charleroi a été constituée en 2013, sous l’impulsion de quelques jeunes engagés et décidés à sensibiliser les jeunes de Charleroi à l’écologie politique. La coordination s’est renouvelée en mars dernier, avec à sa tête une équipe composée de cinq jeunes issus de différents horizons et engagés dans divers domaines. Présentations de l’équipe et des prochaines activités.

Ces deux dernières années, écolo j Charleroi a marqué sa présence par l’organisation d’activités multiples, combinant la réflexion à la convivialité. Citons, entre autres, l’organisation de la Green Carolo Bike qui, par un parcours vélo, proposait de rallier quelques lieux emblématiques de la mobilité carolo. Notons aussi l’organisation d’un événement au cinéma « Le Parc », avec la projection du film « Promised Land », suivie d’un débat sur la question des énergies et du gaz de schiste en particulier. Citons enfin la coordination des ateliers d’Alter-consommation à Seneffe, proposant d’aiguiller les jeunes sur les multiples alternatives à développer en matière de consommation.

Une nouvelle équipe
La nouvelle coordination d’écolo j Charleroi se compose de deux coprésidents, un (déjà) ancien, François Lefèvre, et une nouvelle, Isabelle Balthazar. L’équipe j carolo se compose également de Pierre-Philippe Dardenne, qui rempile pour la fonction de trésorier, de Benjamin Debroux en tant que secrétaire, et de Sarra Mouny, nouvelle représentante au Bureau fédéral d’écolo j.

Programme 2015
La coordination a fixé trois objectifs prioritaires : sensibiliser les jeunes de Charleroi à l’écologie politique, créer une dynamique de groupe au sein d’écolo j pour faire vivre cette association à Charleroi de façon créative et replacer la politique parmi les préoccupations des jeunes Carolos.

Un programme varié a d’ores et déjà été mis en place jusque fin 2015: un Apéro Citoyen sera organisé en partenariat avec la CNAPD le 6 juin 2015 sur le thème « Terrorisme et média », ainsi qu’une action sur le thème de la culture lors des Fêtes de la musique à Charleroi, un barbecue de rentrée, un ciné-débat et, last but not least, le désormais traditionnel concours de belote d’écolo j Charleroi, qui en sera déjà à sa troisième édition. Plus d’infos suivront prochainement.

Tu l’auras compris, si tu as envie, comme nous, de vivre Charleroi autrement, rejoins-nous avec tes convictions et tes idées.

Tu souhaites des informations supplémentaires ? Suis-nous sur notre page du site écolo j, sur Facebook  ou sur twitter. A bientôt !

 

Focus sur écolo j Liège

pictoFocusSurécolo j Liège est une régionale active depuis de nombreuses années au sein de la cité ardente. Elle se compose de membres actifs d’horizons divers, fort engagés dans la lutte pour une société plus juste. Cette année, elle accueille une toute nouvelle équipe de coordination et prévoit déjà de nombreux projets.

Une année 2013-2014 bien chargée
écolo j Liège
revient d’une année 2013-2014 bien remplie ! Au travers des relations Nord-Sud, thème de l’année précédente, l’équipe s’est mobilisée en masse : ciné-débats, conférences, expositions, actions de sensibilisation (spam tes soldes, masse critique à vélo), visite culturelle (musée du capitalisme), etc.

Une nouvelle équipe… et de nouvelles idées !
Depuis ce début d’octobre 2014, la régionale se lance dans de nouveaux défis avec une toute nouvelle co-présidence : Élise Vendy et Quentin Chouffart ont été élus pour reprendre la coordination de cette fine équipe. La régionale redémarre donc l’année avec beaucoup d’énergie et de motivation. Et les idées ne manquent pas !

Cette année, la régionale a décidé de s’attaquer à la problématique de la consommation. L’alimentation sera son premier focus. Débats, actions, travail de sensibilisation seront bien sûr à l’ordre du jour, sans oublier d’amener un débat de fond pour comprendre tous les mécanismes liés à cette thématique. écolo j Liège souhaite également renforcer son image au sein des associations liégeoises actives dans ce domaine. Et, c’est déjà bien parti ! En octobre, la régionale a eu un stand aux rentrées associatives des Grignoux.

Anniversaire en perspective
Cerise sur le gâteau, de cette année remplie de belles perspectives : en février, écolo j Liège prévoit de ré-organiser son anniversaire hautement jalousé. Tous les membres y sont conviés, bien entendu.