Édito | Juillet 2020

pictoEditoCette année, écolo j a 15 ans ! Une grande fête était prévue à la fin du mois de juin…Malheureusement, le coronavirus est passé par là, et la fête a été annulée. Ce n’est que partie remise… !

En revanche, pour certaines personnes, le confinement est source de réels problèmes. Nous ne sommes pas tou·tes logé·es à la même enseigne dans ce confinement. Par exemple, comment rester chez soi quand on n’en a pas ? Comment se nourrir quand d’habitude on travaille sans contrat et donc avec très peu de droits ? Comment survivre au confinement avec un homme violent sous le même toit ? Et puis, comment tenir bon en prison ? Comment endurer en centre fermé ?

Tentons de voir un peu de positif dans tout ce noir et, pour cela, pensons au futur : la crise du Covid-19 pourrait contribuer à éveiller les consciences vers un monde plus solidaire, plus écologique, et qui valorise mieux des métiers essentiels à la société, participant ainsi à un peu plus d’égalité entre les genres. En bref, construire une alternative durable à l’austérité; cette alternative prônée par écolo j depuis un moment déjà… Fallait-il une crise plus importante encore que celle de 2008 pour qu’elle voit enfin le jour ? Est-ce maintenant ? Tu y crois ?

Ou tu fais partie des sceptiques et le paragraphe précédent n’a pas suffi à te faire retrouver le sourire ? Dans ce cas, essayons autre chose :
regarde dans ton rétroviseur (je pense à celui de ton vélo, hein, on s’entend) pour examiner les 15 dernières années; pas celles du monde, non non, mais celles d’écolo j : tu devrais alors constater que tant de C.R.A.C.S. (Citoyen·nes Responsables, Critiques, Actifs·ves et Solidaires) ont été formé·es, tant d’actions (im)pertinentes ont été réalisées, tant d’élèves du secondaire ont assisté à des débats apprenti-citoyens et ont été convaincu·es par les propos tenus par les représentant·es d’écolo j, et surtout… tant de merveilleuses rencontres se sont déroulées !

Je voudrais terminer par ceci : quand j’ai le moral à plat, pour me rebooster, écolo j est toujours là ! J’espère que l’association va continuer d’émoustiller et de “CRACSer” de nombreux·ses jeunes, tout en ayant un impact toujours plus grand sur la société !

Jéromine Gehrenbeck, rédac’ cheffe