MANGER|Différemment pour le climat

pictoCoinDetentevacheQuand on pense aux changements climatiques, il nous vient généralement à l’esprit les énergies fossiles et les transports comme principaux responsables. Mais savez-vous que l’élevage animal est responsable à lui seul d’environ 18% des émissions de gaz à effet de serre ?

Cette part de responsabilité, plus importante que celle liée aux transports, s’explique notamment par la grande quantité d’énergie nécessaire à la production et au transport de produits d’origine animale. Notons également une source d’émission de gaz à effet de serre beaucoup plus directe: les flatulences des ruminants produisent du méthane, un gaz encore plus redoutable que le CO2 pour la planète. De plus, à cause de l’élevage extensif et de la nécessité de produire de la nourriture pour l’alimentation du bétail, la production de viande est responsable de 80% de la déforestation en Amazonie, le principal poumon et régulateur climatique de la planète.

Faire une différence
Il a été calculé qu’un végétalien (personne qui ne consomme aucun produit d’origine animale) émet 2,5 fois moins de gaz à effet de serre qu’un omnivore. Le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) recommande de limiter la consommation de produits d’origine animale : si tout le monde faisait un effort, les émissions pourraient être réduites drastiquement. En moyenne, un végétalien sauve chaque jour 4000 litres d’eau, 20 kilos de céréales, 3 m2 de forêt et l’équivalent de 10 kilos d’émissions de CO2.
Les changements comportementaux sont efficaces et importants pour le climat. Adapter son alimentation, c’est aussi limiter les souffrances animales, contribuer à la justice climatique et sociale, favoriser la re-forestation et donc le sauvetage d’espèces en voie d’extinction, faire attention à sa santé, participer à une meilleure redistribution des ressources alimentaires, etc.

Le savais-tu ?
En mai dernier, écolo j a décidé de devenir végétarienne ! Lorsque tu participes à un événement organisé par écolo j, des mets alternatifs à la viande te seront proposés.

Nicolas Balthazar

Remarque de Pauline :
Avant de changer ton alimentation, informe-toi sur les alternatives végétales aux produits d’origine animale qui t’apporteront tous les nutriments nécessaires à ta bonne santé. Un régime végétalien drastique peut paraître peu attrayant pour certain-e-s, mais saches que de nombreuses recettes végétariennes/végétaliennes délicieuses existent (livres, blogs, etc.), qui te permettront de varier ton alimentation pour la planète, tout en gardant le sourire et l’appétit !